Journée mondiale de prière 2022


Vendredi 4 mars 2022


« Un avenir à espérer »

Jérémie 29.11


Qu’est-ce que la JMP ?


La JMP, ou Journée Mondiale de Prière est un mouvement œcuménique de prière et d’entraide dans lequel des femmes chrétiennes s’engagent à prier et agir ensemble au service des plus défavorisés, surtout les jeunes, les femmes, et les familles, domaine qu’elles connaissent particulièrement.


Ce mouvement, initié par des Américaines protestantes en 1887, devenu international et œcuménique en 1927, se vit aujourd’hui dans plus de 180 pays. En France, la JMP est connue dès 1929, et elle est devenue une association reconnue en 1988. On peut compter au moins 400 groupes.


À Dijon, sur ma proposition (j’en avais entendu parler à Besançon), la JMP a été célébrée chaque année depuis 2014, accueillie à la Paroisse saint Joseph par le père Dominique Nicolas. Elle a toujours été préparée par une équipe œcuménique, composée d’une dizaine de femmes, catholiques protestantes et évangéliques. Ainsi, Annie Petit, l’épouse de notre ami Jean Claude, femme de prière, y a participé fidèlement, tant que ses forces le lui ont permis.


Nous nous retrouvons généralement une quarantaine de personnes à la célébration de la JMP, et l’an passé, malgré le confinement, nous étions beaucoup plus.


Qu’est ce qui permet cette continuité de la JMP, alors que ce mouvement est loin d’être à la mode, un peu occulté après la semaine de l’Unité, et généralement ignoré dans les paroisses catholiques? Je crois que c’est un composé remarquable de simplicité, de richesse , et d’efficacité:


Simplicité:

– Un jour de prière annuel, toujours le premier vendredi de mars.

– Le livret de la célébration, tout prêt, avec un livret d’information très complet.


Richesse:

– 24 heures de prière autour de la terre, autour d’une même cause.

– La prière est préparée chaque année par les femmes d’un pays particulier. À travers leurs mots nous découvrons leurs vie, leurs préoccupations, leur histoire, leur culture.

– Manière de prier originale et profonde, centrée sur la méditation de la Parole.

– Après le temps de prière, temps convivial, agrémenté par les spécialités du pays pour lequel on a prié.


Efficacité:

– L’ offrande est adressée à des projets précis et à des associations chrétiennes de toutes confessions: Caritas, Armée du salut, sont souvent cités. Les sommes recueillies viennent en aide aux familles, aux jeunes, aux femmes, dont les besoins sont bien ciblés. On est informé l’année suivante du devenir de ces projets.


En 2022, à l’invitation de Françoise Duguet, présidente du Conseil Presbytéral, la JMP sera célébrée à Dijon le vendredi 4 mars au temple du bd de Brosses, à 18h30.


Cette année, la prière a été écrite par les femmes du Royaume Uni. Elles nous invitent à méditer sur l’espérance, à partir du thème «Un avenir à espérer», inspiré d’un passage du livre de Jérémie 29, 1-14. Ce sont des femmes qui préparent, mais bien sûr, l’invitation s’adresse à tous, enfants et parents jeunes et adultes, chrétiens et chrétiennes ! L ’œcuménisme, c’est d’abord la prière fraternelle, tous ensemble! Profitons de cette occasion d’un beau départ commun en Carême!


Maguy Minonzio, le 11 décembre 2021.





Communiqué de presse JMP-France :


Au cœur des incertitudes dans lesquelles nous vivons actuellement à cause de la pandémie de COVID-19, le thème JMP de 2022 arrive comme un baume de confiance. Il s’agit d’une invitation à placer notre confiance en Dieu en ces temps de souffrance.


Le dossier tout entier s’appuie sur la lettre du prophète Jérémie aux exilés à Babylone (Jérémie 29, 1-14). Les exilés vivaient dans une situation de souffrance, d’incertitude et de dissensions sur la façon de réagir à ce qui se passait.


Aujourd’hui, nous nous rassemblons pour entendre les histoires de femmes qui se sentent exclues, pour écouter les peurs d’un enfant réfugié et pour apprendre à percevoir le contexte d’une société multiethnique, multiculturelle et multireligieuse en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord (EWNI).


Cette promesse d’ « un avenir à espérer » est comme une graine à semer. Nos amies d’Angleterre, Pays de Galles et Irlande du nord nous invitent à la réflexion : où planter ces graines d’espérance et comment les faire grandir ?


Dans la prière, trouvons le fertilisant nécessaire à faire vivre ces graines d’espérance ! La plupart de nos nations se sont construites sur des mouvements de population, des exils, des déportations et y ont puisé leurs richesses et diversités culturelles.


Confions à Dieu tous les exilés en marche vers un avenir meilleur. Le Seigneur n’abandonne pas son peuple, il le dit dans le texte de Jérémie « Vous m’invoquerez… je vous exaucerai… Vous me chercherez… et je me laisserai trouver par vous » (Jr 29, 13-14)


Avec nos sœurs de la JMP-EWNI transmettons cette promesse d’«un avenir à espérer».


Que ces bougies allumées pendant la célébration et ces graines reçues soient des témoins du chemin de lumière et d’espérance tracé par le Seigneur.


N’hésitez pas à consulter notre site https://journeemondialedepriere.fr, vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour préparer la célébration.


JMP-France

Posts à l'affiche
Posts Récents